Charte de la Maison des Jeux

adoptée en Assemblée Générale du 17 mai 2019


Créée en 1991, l’association la Maison des Jeux de Grenoble a pour projet de promouvoir le jeu en tant que pratique culturelle populaire, émancipatrice et porteuse des valeurs de l’éducation populaire.

La Maison des Jeux

  • fait découvrir et redécouvrir le plaisir de jouer ensemble.
  • invite à des rencontres autour de la convivialité et du plaisir du jeu,
  • permet à chacun et à chacune de découvrir la richesse du patrimoine ludique mondial traditionnel et contemporain,
  • (re)donne au jeu sa place dans la vie de chacun et chacune, enfant comme adulte,
  • contribue à la reconnaissance du jeu libre et gratuit comme pratique culturelle populaire,
  • accompagne la réalisation et favorise l’autonomisation de projets ludiques auprès de particuliers, d’institutions publiques, de professionnel.les et de militant.es de structures associatives, socioculturelles et éducatives,
  • anime un lieu de ressources, collectif et accessible à tou.tes.

Une association porteuse des valeurs de l’éducation populaire

  • La Maison des Jeux, par ses activités, ses projets et son fonctionnement, souhaite favoriser l’émancipation individuelle et collective. Celle-ci consiste à prendre conscience de sa place dans la société, à comprendre les mécanismes de domination, à développer son esprit critique, à apprendre à s’organiser collectivement, et expérimenter sa capacité à agir. Ces étapes de prises de conscience, d’émancipation et d’augmentation de la puissance d’agir sont nécessaires pour une transformation sociale : aller vers plus de justice et de progrès social.
  • La Maison des Jeux souhaite appliquer en interne les valeurs d’éducation populaire qu’elle porte et qu’elle communique à l’extérieur. Chacun.e peut s’investir dans la vie de l’association. Les processus de construction collective, de coopération, de partage et d’expérimentation sont essentiels, à l’intérieur des différentes commissions et instances qui la font vivre.
    L’ensemble de son équipe salariée est organisé en direction collégiale.
  • La Maison des Jeux s’inscrit contre toute forme de discriminations, notamment racistes, sociales, culturelles, sexistes, homophobes, transphobes, générationnelles ou relatives au handicap.
  • La Maison des Jeux est particulièrement attentive à favoriser l’égalité entre les filles et les garçons ; elle s’attache à permettre à chacun.e l’exploration de tous les champs des possibles, quel que soit son sexe, afin que le jeu soit vecteur d’émancipation et non pas propagateur de stéréotypes.
  • La Maison des Jeux est une association laïque, respectueuse des croyances de chacun.e. Cependant, aucune forme de prosélytisme ou de pratiques cultuelles ostentatoires n’est admise en son sein.
  • La Maison des Jeux favorise l’accessibilité de ses activités à tou.tes, y compris les personnes qui en sont les plus éloignées (éloignement géographique, isolement social, en situation de handicap…).
  • Les membres de la Maison des Jeux s’attachent à favoriser un environnement de respect, de confiance, de solidarité, d’accueil, de plaisir et de convivialité. Chaque membre participe à la création d’un cadre ludique commun et sécurisant.

La Maison des Jeux défend une conception du jeu pour le droit à chacun.e de participer à la vie culturelle :

  • Le jeu est une activité libre : liberté pour la personne de jouer ou non. Il ne peut y avoir jeu sans participation volontaire.
  • Le jeu est une activité gratuite : on joue sans autre but que le plaisir de jouer.
  • On ne joue pas pour apprendre, on apprend parce qu’on joue. La liberté et le plaisir de jouer sont les conditions nécessaires à ce que le jeu puisse conduire à donner du sens et des valeurs à chacun.e, dans ses dimensions symboliques et sociales notamment.
  • Le jeu contribue à l’égale dignité des personnes, parce qu’il s’appuie sur des règles communes.
  • Le jeu est une pratique diversifiée, accessible à tou.tes car elle ne demande pas de connaissance préalable. Pour autant, elle offre d’innombrables possibilités et une progression dans la pratique, valorisante pour tou.tes.
  • C’est une pratique culturelle populaire, en ce sens qu’elle est produite, appropriée et appropriable par le plus grand nombre et qu’elle participe à l’enrichissement de la culture dont elle est issue.

Le jeu contribue ainsi :

  • à assurer une relation de qualité entre les personnes, car il engage un rapport de réciprocité, en reconnaissant la dignité et les ressources de chacun.e.
  • à l’ouverture culturelle, en invitant à une meilleure compréhension de l’altérité, des autres modes de pensée et de référentiels culturels.
  • à la liberté d’expression, permise et soutenue notamment par sa dimension fictive, qui permet de faire semblant, de jouer des rôles choisis, de faire un pas de côté avec la réalité.
  • à l’expérimentation: jouer, c’est être dans une démarche essai-erreur : on choisit, on réfléchit, on propose, on teste, on fait, on échange, on modifie, on recommence…
  • à l’acquisition de l’autonomie : en développant ses capacités d’initiatives, par l’indépendance de ses choix, par la résolutions de problèmes…
  • au développement de l’enfant et de l’adulte. Par la motivation à jouer, le jeu favorise le développement de nombreux apprentissages transversaux et habiletés : cognitives, affectives, sociales, motrices, et langagières.

La Maison des Jeux, ses adhérent.es et ses salarié.es,
s’engagent à faire respecter ces valeurs.

 Le public de la Maison des Jeux est tenu informé
de l’existence de ce document qui en constitue la Charte.

—————————————————————————————————————-

revenir en haut de page

Les activités développées par la MdJ

Association ressource, la MdJ a vocation à porter le jeu partout et auprès du plus grand nombre :
  • par le biais d’accueil en jeu libre, d’ateliers de découverte et de fabrication, de prêt de jeux, d’animations, de publications, de formations,  d’accompagnements de projets, de mise à disposition d’un centre documentaire, 
  • mais aussi par un travail de réseaux et d’actions mutualisées aux niveaux local, régional et national.
Les activités développées par la MdJ s’adressent à un public large :
  • Grand public, de tout âge, individuel ou familial,
  • Collectivités, équipements dans les quartiers, structures socioculturelles, structures petite enfance, associations et comités d’entreprise,
  • Structures éducatives et établissements scolaires…..